15/07/2011

Brendan Lillis is dying: Call for help of Amnesty International

Some months ago, Nadezhda Banchik, member of Amnesty International USA, called for the release of Commander Arbi Zarmaev, a political prisoner who was very sick and was isolated, tortured and treated with neuroleptics in Bruges prison (Belgium).

Can she do the same for Brendan Lillis who is dying in the Maghaberry prison of Northern Ireland ?

Brendan Lillis, a 59 year old former Life-sentence political prisoner from West Belfast, in Ireland, is currently desperately ill in the medical wing of the notorious Maghaberry prison, in County Antrim. He suffers from the intensely painful and progressive disease called Ankylosing Spondylitis which due to other medical complications has left himunable to move from his bed for 14 months and his weight has dropped to a perilous 6 stones (38.1 Kilos !). Due to a series of serious infections and medication which has compromised his immune system, Mr Lillis has been unable to eat, sleep or hold down even liquids for a period close to a month and is constant agony. In short, his health has deteriorated to such an extent that his partner Roisin, who is his only contact with the outside world, fears that he will die in his prison bed! The doctor said her that he will live only 10 days now.

----------------

Arbi Zarmaev: Letter of Mrs Nadezhda Banchik to Minister Stefaan De Clerck

San Jose, April 20, 2011

Being a member of Amnesty International USA, and in addition, being myself an emigrant from the former Soviet Union, I am completely devastated hearing about the plight of Mr. Arbi Zarmaev, a Chechen, an asylum seeker from Chechnya. I was entirely desperate learning that Mr. Zarmaev was arrested in Belgium and subjected to beating and torture via forcible deprivation of food and drinking water, shackling, and sleep deprivation.

Information about torturing of any prisoner in Belgium, the EU member country, renown for its adherence to human rights and law obedience, make me think that our entire world is moving towards a new Holocaust, since the Holocaust was made possible when Western world completely rejected any protection for a human life at all and for a certain ethnic group in particular. That time such a group were Jews. This time, it seems to me, the Chechens are made an ethnic group for trade-off deals with criminal Russian regime.

I am afraid not only for a Chechen young man who is "guilty" only of defending his homeland from marauders, murders and robbers known to the whole world as Russian mafia state. It seems that Belgium authorities secretly decided to make Arbi Zarmaev slowly dying behind grates just for secret deal with Russian criminals! I am also afraid of your country’s reputation as reliable and law-obedient, human-rights protected country belonging to the Western civilization, that just recently was considered moral leader of the whole world. No more humane place in this world? No more Geneva Convention for a tiny group that was unlucky to be designed international scapegoat in the epoch of international "anti-terrorism" war?! But who is a bigger terrorist in this case? A Chechen who was forced to take arms to defend his home or the second army in the world that bombed out his homeland to rubbles?! Do you know that Russia killed more than 250,000 Chechens, including 40,000 children? And how many people did Arbi Zarmaev really killed? Ask him, please.

I urge you Mr. Minister, to do everything you can to stop this embarrassing case for your country. I hope you can urge your subordinates to free Arbi Zarmaev because he is not a criminal. In the worst, he could be considered prisoner of the war. However, in this case he is eligible for Geneva Convention protection. Anyway, he is eligible for Geneva Convention protection as an asylum seeker from the armed conflict zone.

Sincerely and hopeful

Nadezhda Banchik, Amnesty International USA member

---

http://droitfondamental.eu/001​-Amnesty_International_USA...

15/04/2011

Affaire Zarmaev: ministre de la justice viole la séparation des pouvoirs

LE MINISTRE DE LA JUSTICE ENFREINT LA RÈGLE DE LA SÉPARATION DES POUVOIRS

Aujourd’hui, le 15 avril 2011, l’affaire Arbi Zarmaev sera examinée par la Chambre de Conseil.

Ce qu’il y a de particulier dans ce cas, c’est que, comme les avocats d’Arbi Zarmaev l’expliquent, le prisonnier aurait normalement dû être relâché après 6 mois de prison. On peut donc se demander pourquoi ce mois-ci il finit son 21ième mois en prison sous des circonstances qu’on ne peut imaginer plus inhumaines, impliquant des tortures et des privations en tous genres qui ont détruit sa santé.

La chose la plus remarquable dans cette affaire, c’est le rôle qu’y joue le ministre de la Justice Stefaan De Cerck.

De Clerck tient absolûment à extradier cet homme vers la Russie, en dépit de la décision de la Cour d’Appel de Gand qui a décidé d’annuler cette extradition, à cause des violations graves des droits de l’Homme et des tortures qui ont cours dans ce pays, et à cause de l’impossibilité pour la Cour Européenne de contrôler les conditions de détention dans les prisons russes vue le fait qu’elle n’a pas accès à ces prisons.

On est également en droit de se demander de quel droit De Clerck se croit permis d’extradier cet homme vers un pays où on pratique encore la peine de mort, bien que les traités européens indiquent clairement qu’il y a un interdiction pour la Belgique d’extradier des gens vers de tels pays.

On peut également se demander pourquoi le ministre n’accepte pas simplement les arrêts de la cour de Justice à laquelle appartient le droit exclusif de juger cette affaire. C’est fouler aux pieds le principe de la séparation des pouvoirs que le ministre lui-même cite si souvent.

Un ministre ne peut prendre la place d’une cour de Justice. Cela signifierait en fait la fin de l’Etat de Droit et l’inutilité des cours de Justice.

Si Monsieur Arbi Zarmaev vient à mourir en prison, la faute politique que ministre De Clerck qu’il a commise est très grave.

09/04/2011

Réfugés politiques en Belgique: Le dossier ‘Arbi Zarmaev’

 

Free Arbi !.jpg

Réfugés politiques: Le dossier ‘Arbi Zarmaev’

 

APPEL URGENT – PRISON DE BRUGES – LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE CLERCK , MINISTRE BELGE DE LA JUSTICE (Parti des démocrates-chrétiens)

Bruxelles, le 6 avril 2011

Au ministre de la Justice Stefaan De Clerck 115, Avenue de Waterloo 1000, Bruxelles

Cher Monsieur De Clerck,

Objet: Arbi Zarmaev, mes lettres des 26 et 28-3, et du 1-4-2011

Vous n’avez pas répondu à mes lettres au sujet du cas de Monsieur Arbi Zarmaev, l’homme qui après son isolement dans la prison de Hasselt, connaît maintenant le même sort dans la prison de Bruges où il est enfermé depuis une semaine dans une cellule d’isolement obscurcie (ayant seulement une petite fenêtre opaque située dans le plafond) qui mesure 2 par 3 mètres.

Je vous ai informé du fait que cet homme est gravement malade et que son poids est descendu à 50 kilos. Notre petite visite avec la famille Zarmaev à votre cabinet et au Directorat-Général des Institutions Penitentaires (Hans Meurissen) n’a non plus donné le moindre résultat quant à une solution de ces problèmes pour lesquels nous avons sollicité votre attention urgente.

L’état de santé de Monsieur Zarmaev continue de se détériorer de jour en jour.

Selon nos dernières informations l’homme que vous tenez à extradier vers la Russie, ayant signé un contrat à cette fin, ne serait plus guère capable de bouger. Je comprends que vous ne souhaitez soulever aucun bruit autour de ce dossier politique, mais à moi cela ne paraît nullement une raison suffisante pour laisser mourir Monsieur Zarmaev dans sa cellule, ni pour interdire tout contact entre lui et sa famille, comme cela a été fait il y a une semaine.

Monsieur Zarmaev a besoin de soins médicaux urgents et ne peut être tenu plus longtemps enfermé dans une cage à chiens (quoique les chiens dans un chenil ont une vie bien meilleure que lui) de votre prison modernisée de Bruges. Monsieur Zarmaev doit être de toute urgence transféré vers l’hôpital pour y faire traîter entre autre les blessures infectées qu’il a aux poignets et qui sont la suite du fait de l’avoir tenu menotté pendant une longue période (apparamment ces coupures ne se laissent plus suturer chirurgicalement ).

Permettez-moi d’encore une fois vous adresser un appel urgent pour que vous interveniez et preniez sans tarder votre responsabilité en tant que ministre de la Justice. Un seul coup de téléphone de votre part suffit pour sauver la vie d’un homme.

En attendant votre réponse, je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments dinstingués.

Jan Boeykens, 10, Rue Faider, 1060, Bruxelles

---------

 

From: Jan Boeykens <werkgroepmorkhoven@gmail.com>
Date: 2011/4/9
Subject: Les 'droits de l'homme' en Europe: tortures aux prisons
To: mozambiqueembassy@yahoo.com, namib.consul@pandora.be, nzemb.brussels@skynet.be, austemb.brussels@dfat.gov.au, ambnigeria@belgacom.net, ROYAL.NORWEGIAN.CONSULATE@mbz.be, mun@ukraine-nato.be, jean-paul.macharis@vpk.be, consul@mortelmans.eu, embajada.panama@skynet.be, consulate.peru@conperbruselas.be, jmdb@pandona.be, reper@reper.portugal.be, secretariat@roumanieamb.be, amrusbel@skynet.be, ambarwanda@gmail.com, beemb@mofa.gov.sa, mission.serbia.eu@mfa.gov.yu, singemb_bru@sgmfa.gov.sg, contact@apprurzzese-fils.be, vbr@gov.si, ambespbe@mail.mae.be, sudanbx@yahoo.com, sur.amb.bru@online.be, tanzania@skynet.be, pascal.leroy@ulg.ac.be, ambassade.togo@skynet.be, jplothe@skynet.be, cgtbxl@chello.be, anvers@turk-konsolos.be, turkmenistan@skynet.be, urucon@skynet.be, embajada@venezuela-eu.gob.ve, uae-embassy@skynet.be, embassy@southafrica.be, nato-delegationen.bryssel@foreign.ministry.se, frederic.bonher@belgacom.be, zhou_zhicheng@mfa.gov.cn, ant@minbuza.nl, info@britain.be, vnemb.brussels@skynet.be, thaibxl@thaiembassy.be, ambassade.afghanistan@skynet.be, info@algerian-embassy.be