23/02/2013

La pensée coloniale sur la Palestine

mandat-britannique.palestine.jpg

De Balfour à Obama : La pensée coloniale sur la Palestine

9 novembre 2011

La phrase "Mandat britannique de Palestine" est un lieu commun, dans le discours occidental et sioniste sur la Palestine, présupposé inoffensif et méritant à peine qu'on y réfléchisse à deux fois. Une recherche rapide sur l'internet de ces termes en apparence anodins révèle quelques deux millions de résultats de qualité et utilité extrêmement variées. Il n'y eut cependant rien qui soit un "Mandat britannique" de Palestine ; ce fut et reste une construction coloniale purement européenne/occidentale, une abstraction aux conséquences réelles et désastreuses. En réalité, le peuple palestinien n'a jamais consenti à être occupé par les colonialistes britanniques, pas plus qu'il n'a jamais accepté que sa terre ancestrale soit partagée et donnée à d'autres européens, ni n'a jamais demandé à être "civilisé" par un gouvernement impérialiste qui était complètement ignorant de sa langue, de sa culture et de son histoire. On pourrait dire la même chose du "Mandat français" en Syrie et au Liban, ou du "Mandat britannique" en Irak.

Le terme "Mandat britannique" a pourtant bien eu son utilité. Il a permis aux historiens et aux partisans du colonialisme de croire que la Palestine était en quelque sorte destinée à la partition, ce qui la rendait "légale" et donc sacrée. Vous voyez, mandat a été donné à la Grande-Bretagne par la Société des Nations en 1922 et ainsi, la Grande-Bretagne, la plus grande nation sur terre, le modèle des Lumières occidentales et de la pensée progressiste, a été obligée de mener sa mission - et ainsi va l'argument. Et le peuple indigène de Palestine ? Comme résumé par Lord Balfour en 1917, ses aspirations, ses droits et son existence même avaient peu ou pas d'importance : "Le sionisme, qu'il ait raison ou tort, qu'il soit bon ou mauvais, est enraciné dans les traditions séculaires, dans les besoins actuels, dans les espoirs pour l'avenir, d'une importance bien plus grande que les souhaits ou les regrets de 700.000 arabes qui habitent actuellement cet antique pays."

http://www.ism-france.org/analyses/De-Balfour-a-Obama-La-pensee-coloniale-sur-la-Palestine-article-16263

Photo: Soldats britanniques contre population palestinienne pendant la Grande Révolte arabe de 1936-1939

------

Cisjordanie: près de 100 blessés, trois détenus palestiniens hospitalisés

22.2.13.Cisjordanie.près de 100 blessés.jpg

22 février 2013

Une centaine de Palestiniens ont été blessés vendredi en Cisjordanie dans des heurts avec les forces israéliennes alors qu'ils manifestaient en solidarité avec quatre des leurs en grève de la faim détenus par Israël, dont trois ont été hospitalisés.

Au total, 94 Palestiniens ont été blessés, dont deux grièvement par balles réelles, par les forces israéliennes. Quarante-neuf ont notamment été blessés devant la prison militaire d'Ofer, près de Ramallah, a indiqué à l'AFP le porte-parole du Croissant-Rouge palestinien, Mohammad Ayyad.

http://www.liberation.fr/monde/2013/02/22/cisjordanie-pres-de-100-blesses-trois-detenus-palestiniens-hospitalises_883872

19/10/2012

Palestiniens: victimes de l'occupation israélienne et de l'intolérance religieuse

Israeli settlers from Bracha settlement throw stones at Palestinian farmers.jpg

'Là où la liberté religieuse est respectée, les autres droits fondamentaux de l’homme le sont aussi' (Présentation du 9e Rapport de l’AED sur la liberté religieuse dans le monde à Lucerne)

Lucerne, 18 octobre 2012 (Apic) L’œuvre d’entraide catholique internationale "Aide à l’Eglise en détresse" (AED) a présenté, le 17 octobre 2012, son 9e Rapport 2012 sur la liberté religieuse dans le monde, à l’Université de Lucerne. Les intervenants étaient le professeur de droit international à l’Université de Genève, Nicolas Michel, et du responsable d’AED en Suisse romande et italienne, Roberto Simona.

Publié en six langues et dans 17 pays, le rapport sur la liberté religieuse de 582 pages rend compte, à l’aide d’exemples concrets et de témoignages, de la situation sur tous les continents. Le constat est alarmant. Les principales victimes de l’absence de liberté religieuse dans le monde sont des chrétiens. 75% des cas d’atteinte les concernent, affirme l’œuvre d’entraide catholique internationale.

http://www.kipa-apic.ch/index.php?pw=&na=0,0,0,0,f&am...

Photo: Des israéliens de la colonie de Bracha jettent des pierres sur des agriculteurs palestiniens.

card.jpg