23/05/2012

Hymne de la Résistance: censurée ?

Marcel Vervloesem hymne de la Résistance 

Notre message de 15 févr. 2012:

Marcel Vervloesem (qui, avec le Werkgroep Morkhoven révélait le réseau pédocriminel de Zandvoort) est depuis 3 semaines enfermé à la prison de Turnhout.

Ecrivez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique)

Ecrivez Werkgroep Morkhoven, Rue Faider n° 10, 1060 Saint Gilles (Belgique)

Protestez chez le ministre de la justice belge: E-mail annemie.turtelboom@just.fgov.be

http://www.youtube.com/watch?v=6-l7tJOhICI

http://youtu.be/6-l7tJOhICI


Marcel Vervloesem est finalement de nouveau 'libre'

Le 16 mai 1012, Marcel Vervloesem a été remis en liberté. l a été emprisonné pendant 5 mois pour aucune raison dans la prison de Turnhout qui est si surpeuplée que les détenus dorment sur des matelas sur le plancher.

La décision de l'enfermer pendant 5 mois en 'prévention' et de l'enchaîner pendant 5 jours à son lit sur le service d'urgence, était prise par les mêmes juges qui ont étouffé l'affaire Zandvoort et qui ont poursuivi Marcel Vervloesem pendant 11 ans.  Il y a 4 ans que ces juges ont l'imposer un interdiction de parler la presse tandis qie la presse le pouvait à nouveau criminaliser.

Il y a quelques mois, notre association a envoyé des documents importants de l'affaire Zandvoort à Turtelboom. Le contenu de ces documents était directement lié aux abus et viols des enfants dans les crèches d'Amsterdam (connu comme l'affaire Robert M.). Mais Turtelboom ne répondait pas à la demande de notre association d'envoyer ces informations à son collègue hollandais.
Il y a quelques années que Marcel Vervloesem a transmis ces documents au procureur Bourlet de Neufchâteau (l'affaire Dutroux) mais les juges du tribunal de Turnhout utilisaient ces documents pour accuser Vervloesem de la 'possession du pornographie des enfants'.

Le ministre a nommé le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout comme son chef de  cabinet...

Jan Boeykens, président du Werkgroep Morkhoven