20/12/2014

Abus sexuels aux enfants: Les cédéroms de Zandvoort

Image Hosted by ImageShack.us

 

22 décembre 2006

Réaction du journaliste de la RTBF, Monsieur José Dessart, sur la condamnation de Marcel Vervloesem. (information pour une certain raison censuré en Belgique)


To: ARNOULD Jean-Maurice; BILLE Aimé; BREDA Marie; BULTE Anemie; BUREAU de LIAISON; COUTY Christiane; DECROLY Vincent; DESSART José; DEWILLE Freddy; DHAVRE Aline; DOR Yvonne; FORTEMPS Gérard; GOOSSENS Bernadette; GRANDJEAN Jean-Marie; GUARNIERI Pina; HAYEZ Jean-Yves; HISSEL Victor; LENAERS Yvan; LOUF Regina; MOONS Maguy; PICARD Eric; REISINGER Marc; ROVIELLO Anne-Marie; RYDBERG Erik; SEMAL Claude; t'KINT Carine; t'KINT Carine BUREAU; VANDERSMISSEN Patricia; VANHEESWYCK Marie-Jeanne; VERLAINE Marie-Louise; DE CONINCK Douglas; janssensstef; Catherine BONNET, Jacqueline de Croÿ


Je suis évidemment abasourdi par la condamnation largement relayée par les médias de Marcel Vervloesem.

Connaissant bien l'ASBL Morkhoven et en particulier Marcel Vervloesem depuis 1997 et ayant eu l'honneur de suivre et de vérifier ses activités lors de deux reportages diffusés en 1998 (« Filière PEDO-VIDEO », sur les pédocriminels belges et hollandais abusant sexuellement des enfants de l'ile de Madère ( Portugal) puis, sur l'affaire des CD-ROMS de ZANDVOORT, « Réseaux Pédo-Video ») je ne peux croire un seul instant fondées les accusations qui ont été portées contre lui en deux fois, l'une après l'émission sur les CD-roms de Zandvoort, l'autre, plus récemment faisant état de tortures « à l'encre » que Marcel Vervloesem aurait fait subir à des adolescents de sa commune. C'est là mon intime conviction.

Alors que dans toutes ses enquêtes sur les réseaux pédophile Marcel Vervloesem a pu obtenir des preuves, écrites, enregistrées, filmée et photographiées, la justice n'en a eu cure.

Le plus scandaleux c'est que les dizaines de milliers d'enfants abusés sexuellement ( dont un grand nombre torturés) dont les fameux 18 CD-roms de Zandvoort portent les preuves irréfutables puisque on y voit même 14 auteurs de maltraitance sexuelle, n'ont jamais jusqu'à présent fait l'objet d'une répression de la justice. Par contre Marcel Vervloesem vient d'être condamné pour avoir eut en sa possession ce matériel, le temps de le remettre à la police.

Tandis que des allégations récentes de jeunes gens, dont un s'est rétracté en disant avoir été payé pour accuser Marcel Vervloesem sont prises pour de l'argent comptant avec comme preuves, si l'on en croit le rapport de madame de Croÿ, reçu ce jour, l'existence, dans l'habitation de Marcel Vervloesem, de tuteurs en bambous !

Il faut constater aussi que dans cette procédure Marcel Vervloesem a passé avec succès (càd sans qu'il ait été pris en défaut de mentir) le test du détecteur , tandis qu'aucun de des accusateurs n'a accepté de s'y soumettre !

Alors, comme je l'avais déjà fait à propos de la première série de plaintes contre Marcel qui avaient suivi directement l'émission de 1998 (voir le texte que j'avais écrit en 2005 lors de la détention préventive de Marcel, en annexe à ce présent courrier) je ne crois pas plus dans la seconde vague d'accusations (2005).

Or pour cette première vague d'accusation de 1998, Marcel n'a PAS été condamné.

Plus que dans d'autres messages je parle à la première personne car cela n'engage que moi.

Mais je veux exprimer mon espoir que Marcel Vervloesem ne se sentira pas trop seul dans la durée de cet acharnement judiciaire qui semble ne pas finir, et lui souhaite de tenir bon, malgré tout ces déboires, jusqu'à ce que la vérité soit reconnue.


José DESSART

https://nantes.indymedia.org/articles/10758