29/02/2012

Critères de nullité au non-respect de l'essence des droits fondamentaux: 'élargis'

human_rights_for_all.jpgL'article de l'annexe dit qu'actuellement, les initiatives 'doivent uniquement respecter les règles impératives du droit international (interdictions du génocide, de la torture ou de l'esclavage, pas de peine sans loi)'.  Mais dans les prisons belges il y a encore des tortures très graves qui ne sont ni examinées, ni ont été condamnées. http://prisonsdelahonte.wordpress.com/category/marcel-ver...                                http://mensenrechten-droits-de-lhomme.skynetblogs.be/arch...

-------

Par 21 voix contre 20, le Conseil des États a suivi mercredi le Conseil national et accepté d'élargir les critères de nullité au non-respect de l'essence des droits fondamentaux. Mais le peuple aura le dernier mot.

Une modification de la constitution est en effet nécessaire. L'idée a été soumise par le Conseil fédéral dans un rapport. But: sortir de l'ornière après que la compatibilité des initiatives avec les droits fondamentaux a été régulièrement remise en cause que ce soit pour l'interdiction des minarets, le renvoi des criminels étrangers ou la réintroduction de la peine de mort.

La proposition reprise dans une motion par le Conseil national serait d'élargir la liste des conditions sur la base desquelles le Parlement déclare nulle une initiative. Actuellement, les initiatives doivent uniquement respecter les règles impératives du droit international (interdictions du génocide, de la torture ou de l'esclavage, pas de peine sans loi).

Selon le Conseil fédéral, on pourrait aussi annuler celles qui ne respectent pas le «noyau dur inviolable» des droits fondamentaux constitutionnels. Le gouvernement avait cité à titre d'exemples les interdictions de la peine de mort, des mariages forcés et de la censure préalable systématique.

Sont également considérés comme partie du noyau dur les droits de parler la langue de son choix dans le domaine privé ou de ne pas être contraint d'adhérer à une religion. La motion évoque le respect de l'essence de droits fondamentaux constitutionnels ainsi que des droits inscrits dans la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH).  (ats/Newsnet)

http://www.24heures.ch/suisse/controle-strict-initiatives...

Marcel Vervloesem and the amazing story of the Werkgroep Morkhoven

Isolatie.akties.pngIsolation cels action

In 1988, a man who came to visit Marcel for a cup of coffee was distressed. His son, placed in a psychiatric institute of the Social Services of Antwerp, was regularly locked up in isolation cell, sometimes for months, who he found inhuman. They went there together. Those cells where naked, without daylight but a violent lamp and the children would be left there alone. The law granted the hospital staff all the rights without least control, from where all freedom of abuse. The doctors would refuse to listen: locking a child in an isolation cells was normal.

Jan Boeykens, an intellectual from Antwerp, was one of the first men in Flanders to become activist of the patient's right in the area of those threatened by their internment in psychiatric institute. As he ran a radio program, he heard that the Werkgroep Morkhoven was making actions to sensitize people on the conditions of the children in psychiatry. He interviewed Marcel, then joined the movement and became the appointed writer of the pamphlets.

Their method was always the same: they drew the attention of people in the streets by making them laugh, and then made them realize the situation. The problematic of the isolation cells arrived at the Ministry for health. The minister Vervotte invited Marcel and Jan and heard them. She asked them to collaborate in the setting of a new law establishing a regulation on the use of isolation cells in the psychiatric institutes, with measures of control aiming at protecting the adults as well as children.

The Werkgroep Morkhoven carried on going to the institute to make sure the law was properly respected. The term "cell" had replaced by "room", and the term "isolation" had been replaced by "reflection”. As a child was previously locked into an isolation cell he was now sent to a reflection room.

The men returned in the streets of Antwerp, distributing their pamphlets. Strangely enough, the police reacted very violently. The men where arrested and interrogated and their houses where searched, as if suddenly the activists of child protection were terrorists. The Social Service carried a formal complaint for slandering against Jan. But the Werkgroep Morkhoven had collected approximately two hundred pages of testimonies and copies of police reports of complaints for ill-treatments, of which, a horrifying number of broken arms and a litle girl aged five years, who had died in a "reflection room".

Dressed in a priest robe, Marcel was followed by four men who carried a small empty coffin. As they arrived at the Law Courts of Antwerp, two other men had climbed on a crane not far from there, to call the crowd and to flood it with pamphlets. The Social Service gave up the proceedings against Jan.

27/02/2012

Réseau Zandvoort: Régina Louf soutient Marcel Vervloesem

Louf.silence.on.tue.gifRégina Louf, un des X-témoins dans l'affaire Dutroux et l'auteur du livre 'SILENCE on tue des enfants!' soutient Marcel Vervloesem avec les mots suivants: 'Je veux le répéter encore une fois. Marcel Vervloesem n'est pas un pédophile! Cet un homme qui a lutté toute sa vie contre les abus et la maltraitance sexuelle des enfants. Il est actuellement pour la énième fois la victime de ceux qui veulent enterrer les dossiers de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort. Soutenez Marcel, s'il vous plaît. Je le demande à tout le monde qui visite mon Facebook: Soutenez Marcel s'il vous plaît, même si vous ne le connaissez pas personnellement ! Je le garantis personnellement'.





 

 

 

 

 

 

Régina Louf: http://www.renovatiotv.com/blog/temoin-x1-silence-on-tue-...

Morkhoven: https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

Sign/Signez/Teken: http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 

Ecrivez/Write/ Schrijf: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België)

25/02/2012

20.000 children sexually abused by 800 Roman Catholic priests in Holland

It is clear that the Catholic Church, even at the highest level, is involved in child abuse.
One may wonder why in Belgium there exists a special committee to handle these cases within the Catholic church discreetly while ordinary people who are accused of pedophilia, are immediately imprisoned, even if there is insufficient evidence of sexual abuse and even if the allegations are intended to hide massive child abuse. 

It is also strange that all the court records about sexual abuse were given back to the ecclesiastical authorities , because of 'procedural errors'.  They only speak about a financial compensation.  This may be because in Belgium there is still a close link between the Catholic Church and the Christian Democratic Party which is very powerful and protects child abusers.

There is also much hypocrisy under politicians, politically appointed judges and the government-subsidized (government controlled) press.   For months, politicians of some political parties were talking about 'child abuse within the church' while they themselves or members of their political parti are involved in child abuse.  During years politicians, corrupted judges and press accused Marcel Vervloesem of the association Werkgroep Morkhoven from child abuse while these accusations were purely used to cover up the Zandvoort childporn case (90.000 victims).

Phedophelia - 20,000 children sexually abused by 800 Roman Catholic priests in Holland

http://www.youtube.com/watch?v=ZAm5o0Xo1JI&feature=sh...

http://www.youtube.com/user/vaticancrimes

24/02/2012

'L'enquête du Carlton s'intéresse à des mineures'

17.11.2011
 
 l'affaire du Carlton.jpgC'est un des aspects les plus sombres et les plus méconnus de l'affaire du Carlton. Il concerne des mineures de nationalité française, prostituées en Belgique, et plus particulièrement l'une d'entre elles, Kelly B., volatilisée en janvier 2009 à l'âge de 15 ans. Au moment de sa disparition, l'adolescente proposait ses services à l'Enigma, à Kuurde (Belgique), l'une des maisons de débauche de Dominique Alderweireld, dit Dodo la Saumure. Actuellement incarcéré à Ypres, ce Français de 62 ans n'a pas encore été entendu dans le cadre de l' pour « proxénétisme aggravé » menée par les  d'instruction de Lille. Plusieurs éléments du dossier, notamment des écoutes téléphoniques, attestent pourtant de sa très grande proximité avec d'importants acteurs du réseau de prostitution mis au jour par l'enquête lilloise. Dodo apparaît notamment très proche de René Kojfer, 70 ans, ex-responsable des relations publiques de l' Carlton de Lille, soupçonné d'avoir alimenté les clients de ce prestigieux établissement en prostituées de luxe.   Un réseau tentaculaire   Un personnage incontournable, ce Dodo. Tournai, Dinant, Oudenaarde, Courtrai, Mons… A partir de 1997, de multiples villes belges abritent des établissements dont il est, directement ou non, le gérant. Qu'ils s'appellent le One on One, l'Enigma, le Pitaine ou le Lobby, qu'ils soient gérés ou non par des hommes de paille de Dodo, tous proposent des prestations tarifées, ce qui, pour les adultes, est toléré en Belgique. Le réseau du proxénète français est tentaculaire. « Sur le seul arrondissement de Tournai, la police fédérale a pu recenser un total de 160 prostituées ayant travaillé pour l'intéressé, provenant d'Angola, de Madagascar, d'Algérie, d'Irak, du Brésil et de France », indiquent les enquêteurs de Lille. En juillet 2010, le procureur du roi de Courtrai, en Belgique, saisit son homologue de Lille d'une « dénonciation visant la provocation de poursuites pénales ». Le magistrat s'inquiète de la disparition de Kelly B. dont la recherche, en Belgique, n'a rien donné. Le parquet des mineurs de Lille lance aussitôt une enquête. Ses investigations lui permettent d'identifier plusieurs autres adolescentes. Selon les enquêteurs, Soraya, Alison, Sofia, Nabila, Célia, Dabia… toutes âgées de 15 ou 16 ans, se prostituent ou se sont prostituées dans des établissements appartenant à Dominique Alderweireld. Par la voix de ses avocats, Dodo a toujours nié un quelconque lien avec l'affaire du Carlton.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-enquete-du-carlton-s-interesse-a-des-mineures-17-11-2011-1724683.php

00:56 Écrit par Jacques dans Abus des mineurs, Carlton | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2012

Zandvoort childporn case: What is the role of the Royal Palace?

aktie.marcel.vervloesem.koninklijk.paleis.jpgSome days ago the Morkhoven group (Werkgroep Morkhoven) organized actions before the Palace of Justice and the Ministry of justice in Brussels. Actions are also planned in other cities.

----

Marcel Vervloesem, the man who revealed the Zandvoort childporn case and who is during 14 years prosecuted by Belgian Justice, is actually locked up in prison again.  He was arrested after new false rumours about 'sexual abuse' in the Flemish tabloid Het Nieuwsblad. This tabloid started a media-campaign against the Morkhoven group just on the moment that the Zandvoort case was international news (1998) whereby even Japanese journalists were coming to the little village Morkhoven to report the case.

Four years ago, Marcel Vervloesem was locked up in prison after a media-campaign of 11 years against him and the Morkhoven group, organized by those who want to cover up the Zandvoort case.  Two years ago Vervloesem, who is seriously ill (cancer, heart surgeries, diabetic, kidney patient), was liberated on the condition that he didn't talk the press; that he didn't contact the members of the board of his own association (Morkhoven group) who visited him during 2 years every week in prison; that he didn't work with associations fighting child abuse and that he didn't travel to other countries.

The court of Turnhout consisting also of the judges who covered up the Zandvoort case during the past 14 years, decided that he remains locked up in the prison of Turnhout.  It is clear that these judges want that he dies in prison.

---------

Write Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgium)

You can also write to Werkgroep Morkhoven: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgium)

Any support is welcome.

Photo: Action before the Royal Palace in Brussels. In 1998 the Werkgroep Morkhoven sent a cd-rom of the Zandvoort childporn case (90.000 victims) to the Royal Palace...  The Royal Palace sent it to the minister of Justice.  The Morkhoven-group wrote some years ago to the Royal Palace asking why the cd-rom seemed to be 'disappeared'...

21/02/2012

Abus de l'enfant: Palais royale belge

Il y a 2 ans que nous avons écrit le Palais royal de nouveau. Nous demandions où se trouvait le copie du cd-rom(s) du réseau pédocriminel de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven a envoyé en 1998 au Roi. Après 4 mois le Palais royal nous envoyait une réponse ridicule. C'était claire qu'on n'était pas du tout intéressé dans ce sujet.

Il y a quelques années que le Palais royale nous a répondu que le cd-rom était envoyé au ministre de la justice Tony Van Parys (CD&V-DémocratesChrétiensFlamandes) qui prétendait de l'avoir envoyé au Procureur-Général. Mais pourquoi ce cd-rom semble maintenant disparu et pourquoi on lançait une campagne des médias contre Marcel Vervloesem pendant 14 ans sans parler un mot du cd-rom Zandvoort qui était envoyé au Palais royale et qui semble été disparu ?

18/02/2012

Let us fight the childporn industry !

SOS.Marcel.Vervloesem.jpgBattons l'industrie de pornographie des enfants / Let us fight child pornography industry / Laat ons de kinderporno-industrie bestrijden !

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 

Ecrivez/Write/ Schrijf de Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België) 

16/02/2012

Zandvoort childporn case - Réseau pédocriminel de Zandvoort

Marcel.Vervloesem.huwelijk.jpgPhoto: Marcel Vervloesem who with his Morkhoven group revealed the childporn case Zandvoort, on the day of his marriage / Le jour de mariage de Marcel Vervloesem qui, avec le Werkgroep Morkhoven, révélait le réseau pédocriminel de Zandvoort / Marcel Vervloesem, die met de Werkgroep Morkhoven de kinderpornozaak Zandvoort onthulde, bij zijn huwelijk. Het ophalen van zijn toekomstig vrouwtje.

Write/Ecrivez/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (België, Belgium, België).

Write/Ecrivez/Schrijf de Werkgroep Morkhoven, Rue Faider n° 10, 1060 Saint Gilles (Belgique, Belgium, België)


Protest to the Belgian minister of Justice/Protestez chez le ministre de la justice belge /Protesteer bij de Belgische minister van justitie:

Annemie Turtelboom
Boulevard de Waterloo 115
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 542 80 11
Fax : 02 542 80 00 

E-mail annemie.turtelboom@just.fgov.be - http://www.justice.belgium.be/


 

14/02/2012

Justice: Accusateur Marcel Vervloesem incarcéré

Nous avons entendu que l'homme (18) qui accusait Marcel Vervloesem dans le tabloid Het Nieuwsblad et dans une plainte à la police, à nouveau des 'infractions sexuels', a été enfermé dans un institution à la demande du juge. Mais pour l'activist qui révélait le réseau Zandvoort et dont la santé est très mauvaise (cancer, une maladie cardiaque, gravement diabètes, maladie rénale), le chemin de la souffrance n'est pas fini. Si le tribunal de l'application de la peine déclare qu'il a 'violé les conditions de sa mise en liberté provisoire', il reste encore 11 mois au prison, même si l'enquête preuve son innocence.

Ecrivez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique). 

Photo: Marcel Vervloesem avec ses 4 petits enfants

13/02/2012

Belgique: La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels

turtelboom-heeft-hervorming-raad-van-state-klaar-id1838428-460x0.jpgLe chef du cabinet de la ministre de la Justice en Belgique (Annemie Turtelboom, Parti Libérale), est le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout. C'est le tribunal de Turnhout qui poursuivit Marcel Vervloesem depuis 1998 et qui veut étouffer l'affaire pédo-sexuelle de Zandvoort (90.000 victimes)...

-------

La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels pose question

13 Février 2012

Dans un courrier envoyé au premier ministre Elio Di Rupo, le Conseil supérieur de la Justice (CSJ) s'inquiète de la présence de magistrats au sein des cabinets ministériels, rapportent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. A la suite de l'affaire Fortis, l'ancien ministre de la Justice avait recommandé la réduction de ce type de transferts entre la magistrature et le monde politique. Dans le gouvernement Di Rupo, des magistrts sont toutefois devenus chefs de cabinet pour la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) et pour le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a). Pour le CSJ, la présence de magistrats au sein des cabinets pose problème et devrait être interdite.

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/856231/la-prese...

Photo: Ministre Turtelboom qui plaide pour une magistrature 'impartiale'

09/02/2012

Justice: 'un nouveau déontologie pour la magistrature'...


Turtelboom.Koekelberg.jpgL'affaire pédo pornographique de Zandvoort (90.000 victimes) doit être caché


Marcel Vervloesem et son avocat étaient invités pour apparaître demain avant le tribunal de la peine. Mais hier, il a entendu que les membres de ce tribunal de la peine qui l'a interdit de parler la presse et de contacter le Werkgroep Morkhoven, ont été déjà réunié le lundi passé et qu'ils ont décidé que sa liberté conditionelle doit arrêter 'pour des raisons graves'. Normalement vu, on reste innocent jusqu'a on prouve qu'on est coupable. Mais en Belgique on a renversé la loi. On est déjà coupable au moment que les tabloids publient quelques rumeurs et accusations. Et on ne peut pas se défendre. En effet, on ne plus parler d'un 'Etat de Droit' en Belgique parce que tout le monde peut être poursuivi (et même liquidé) sur la même manière que Marcel Vervloesem.

Photo: Le Ministre de la Justice belge, Annemie Turtelboom (Parti Liberal), qui prétend de 'lutter la partialité de la magistrature par un nouveau déontologie pour la magistrature'.  
L'homme sur le photo est le (ex) commissaire général de la police fédérale Fernand Koekelberg. Ce dernier se voyait accusé par une plainte anonyme de dépenses privées sur le compte de la police...  Le chef de cabinet de ministre Turtelboom est le procureur Jan Poels de la cour de Turnhout. C'est la justice de Turnhout qui étouffait l'affaire Zandvoort et d'autres affaires concerne l'abus sexuel des enfants. C'est la Justice de Turnhout qui poursuit l'activiste Marcel Vervloesem pendant 14 ans via un procès des médias qui ne respectent pas la présomption d'innocence des accusés et qui considèrent leurs propres publications comme des preuves de la culpabilité de quelqu'un.

-------------------------------------------------

ACTION

Adresses et sites web du ministre de la justice, Annemie Turtelboom
Site Internet http://www.justice.belgium.be/
Cellule stratégique et Secrétariat de la Ministre de la Justice :
Boulevard de Waterloo 115
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 542 80 11
Fax : 02 542 80 00
E-mai :l annemie.turtelboom@just.fgov.be 

Publiez vos lettres au ministre qui prétend de lutter pour une 'magistrature impartiale' !

------------

Marcel pourra sortir pour raison de santé. Mais la Justice belge (et le ministre de la Justice qui est au courant), le veulent laisser mourir au prison. C'est pour ce raison que nous devons nous organiser et contacter toutes les vraies associations pour les droits de l'homme et les associations qui luttent contre l'abus de l'enfant.

Pour celui qui veut écrire Marcel: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (België, Belgique, Belgium). Vous le pouvez envoyer aussi des timbres ou de le demander de le visiter au prison.

Marcel Vervloesem est gravement malade (cancer, coeur, reins, dyabète,).  Nous sommes en plein de contacter des médecins qui ne se laissent pas taire par l'Etat belge.

http://www.facebook.com/groups/MarcelVervolsemGroupeDeSou...

08/02/2012

France: Action pour élèves handicapés moteurs

Action coup de poing pour demande l'ouverture d'une classe pour élèves handicapés moteurs mardi 7 février.8/2/2012 - Les parents d'élèves ont obtenu l'ouverture d'une classe ULIS pour élèves handicapés moteurs.

 
Les parents avaient ouvert une page Faceboo pour faire connaître leur action. Ils y précisent que "Les ULIS s’adressent à des enfants de 11 à 16 ans qui ne sont pas en mesure de bénéficier d’un enseignement ordinaire au collège. Encadrés par un enseignant spécialisé, ils peuvent recevoir un enseignement adapté qui met en œuvre les objectifs prévus par le projet personnalisé de scolarisation les incluant autant qu’il est possible en classe ordinaire.

(...)

Il n’existe aucune structure scolaire adaptée aux handicapés moteurs après le CM2. Dans le cadre du suivi du projet de scolarisation des enfants de CLIS 4 (troubles moteurs) à l’école primaire la Milliaire,seul le redoublement est proposé, faute de structure véritablement adaptée. Depuis ce constat, un combat est mené pour l’ouverture d’une classe ULIS pour élèves handicapés moteurs au collège La Milliaire (seul collège équipé sur Thionville pour recevoir ce type de handicap) qui permettrait à ces enfants de poursuivre une scolarité adaptée conformément à la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances.

De nombreux courriers ont été envoyés à l’Inspection d’Académie chargée de l’Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves Handicapés. Lors d'un entretien avec Monsieur LOUVET, Inspecteur d’Académie, s’est engagé fin mai 2011 à ouvrir une classe sur Thionville pour la rentrée 2012, argumentant qu'il savait qu'il devait ouvrir ce genre de classe. Depuis, il est revenu sur sa décision "faute d’effectif"".

 

Soutenus par des élus dont Anne Grommerch (députée de la Moselle), Isabelle Rausch  (conseillère générale) ou encore Bertrand Mertz (maire de Thionville), mais également par la FCPE, le Collectif Scolaire de Thionville et de nombreux parents et face à une situation qu'ils estiment bloqués, les parents ont donc décidé l'occupation du collège.

http://lorraine.france3.fr/info/thionville---action-coup-...

14:24 Écrit par Jacques dans Actions, Droits de l'homme | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/02/2012

Belgian government is covering up the Zandvoort childporn case

schadwald.jpgOctober 16, 2007

Call for Witnesses/Appel à témoin: Manuel Schadwald

International Appeal for witnesses to refind Manuel Schadwald/Appel à témoin international pour retrouver Manuel Schadwald/Internationale Zeugenfahndung

Confidentiality guaranteed - Send your information to: Témoignages à envoyer au Werkgroep Morkhoven. Respect absolut de l'anonymat:
vzw Werkgroep Morkhoven - Rue Faider, 10 - 1060 Bruxelles - Belgium
werkgroep_morkhoven@gmail.com
(http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/)
family name - Nom de famille: SCHADWALD
Forename - Prénom(s): Manuel
Date of birth - Date de naissance: 24/01/1981
Sex sexe: male/masculin
Nationality - Nationalité: Germany/Allemagne
At the vanishing - Lors de la disparition: Height
Grandeur: 61,8' / 157 cm
Hairs: Cheveux dark brown/brun foncé
Eyes: Yeux: grey-brown/gris-brun
Distinguishing marks - Signes distinctifs: lefthanded - gaucher
Language spoken - Langues parlées: german/allemand
Date of disappearance - Date de la disparition: 24/07/1993
Place of disappearance - Endroit de la disparition: Berlin (Germany/Allemagne)
Circumstances - Circonstances: Manuel wanted to go to the leisure center in Wuhlheide, taking the Underground: He never got there - Manuel voulait se rendre au centre de loisirs de Wuhlheide, en empruntant le métro. Il n'y est jamais arrivé.
Disappearance type - Type de disparition: unknown / inconnue
If you have any information, please contact - Si vous avez des informations, prière de contacter: Your national or local police / le commissariat de police le plus proche
Authority in charge of the investigation - Autorités en charge des recherches: Police de Berlin / Germany, Phone ++49 30 7805 1812
Interpol: children@interpol.int
FREDI: office@fredi.org - secured line - Ligne sécurisée
last Update :24/08/2003
http://www.fredi.ch/files/f_98030515.htm
-----
http://www.droitfondamental.eu/
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

------

PS. The photo of Manuel is not updated /  La photo de Manuel n'est pas actualisé

Some years ago, the journalist Gina Bernard-Pardaens who was working for the Belgian Radio and Television, investigated this case with Marcel Vervloesem of the Werkgroep Morkhoven who is  now persecuted during 14 years by Belgian Justice for his revelation of the Zandvoort childporn case (90.000 victims, including babies).  During several months, Gina had phone and internetproblems.  She received several death threats.  Belgacom, the Belgian Communication Multinational, pretented that it could not resolve all these problems and find the anonymous phone-caller.  After problems with her car, Gina was murdered in a so called car incident during the night. Some hours before her death, Jan Boeykens, president of Werkgroep Morkhoven, tried to talk her by phone.  But there was such a horrible noise on the phoneline that he was obliged to stop talking her.  He tried to fax her a letter of the former Belgian Justice Minister Stefaan De Clerck who is one of the politicians responsible for the covering up of the Zandvoort childporn case.  The fax was blocked.  Some weeks before her death, Gina was questioned on a intimidating way during 3 hours by Belgian Justice...

http://www.facebook.com/groups/MarcelVervolsemGroupeDeSou...

http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

05/02/2012

Ministre Annemie Turtelboom: "Ne jugeons pas seulement sur base d'images"

 

200906261330_turtelboom-voor-21-juli-praten-over-asieldossier.jpg

Le Werkgroep Morkhoven qui lutte déjà longtemps contre les réseaux pédophiles qui sont protégés par le gouvernement belge, a contacté le ministre de la justice Annemie Turtelboom (VLD, Parti libérale) sur sa page Facebook, concernant la nouvelle campagne de média contre Marcel Vervloesem et le Werkgroep Morkhoven.  La nouvelle campagne dans les tabloïds flamands, est exclusivement basé sur une déclaration d'un neveu de Marcel Vervloesem qui probablement fait partie du milieu de drogues à Turnhout. Il y a 2 mois que sa petite amie de 14 ans a était retrouvée noyée dans l'étang de la Cour de la Justice à Turnhout. Elle avait reniflé trop de gaz de son briquet.   Dans l' article de journal publié par les tabloïds flamands, le militant Marcel Vervloesem était, comme pendant le procès de média contre lui pendant ces 12 dernières années, à nouveau présenté comme un vrai criminel. Le ministre qui plaide pour un 'système judiciaire impartial' et 'un nouveau déontologie pour la magistrature', n'a pas répondu sur les questions du Werkgroep Morkhoven. Au même moment le ministre déclarait: 'Ne jugeons pas seulement sur base d'images'...

-----

Mme Turtelboom demande un enquête sur les liens entre diamantaires et juges à Anvers

 

ANVERS 11,1, 2012

 - La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) va demander au procureur général d'Anvers un rapport sur la visite de plusieurs magistrats dans un temple hindou en banlieue anversoise, suivie d'un repas qui leur aurait été offert par le secteur du diamant anversois, pourtant objet de plusieurs enquêtes. 

"Ne jugeons pas seulement sur base d'images", a toutefois mis en garde Mme Turtelboom sur les ondes de la VRT radio, au lendemain d'un reportage télévisé de la chaîne publique flamande révélant l'existence de ce dîner.

Il est vrai qu'"il ne peut y avoir le moindre doute sur l'indépendance des magistrats et des juges". Dès lors, s'il ressort du rapport demandé au procureur général Yves Liégeois une "apparence de partialité", Annemie Turtelboom prendra des mesures.

Le reportage de la VRT est d'autant plus surprenant qu'une perquisition avait été ordonnée la semaine dernière par le procureur général chez son substitut Peter Van Calster, en charge de plusieurs dossiers de fraude diamantaire portant sur des millions d'euros.

"Le procureur général estime que des fautes de procédure ont pu être commises, qui pourraient faire échouer les poursuites devant un tribunal; il veut faire la clarté, ce qui est une bonne chose", a commenté Mme Turtelboom.

La VRT a révélé mardi dans son émission "Panorama" que plusieurs juges du tribunal de première instance d'Anvers avaient visité le mois dernier un temple hindou à Wilrijk (Anvers), où ils ont ensuite été invités à un lunch par l'"Antwerp World Diamond Center", l'organisation sectorielle du diamant.

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/381685/mme...

-----------------------

Traduisez et diffusez svp

Nous sommes à retrouver sur Facebook sous le nom 'Werkgroep Morkhoven' (si la Justice ne bloque pas le lien à notre groupe)

 

Werkgroep Morkhoven: Le droit à un logement

Marcel.Vervloesem.Princesse.de.Croÿ.jpgLe droit à un logement durable de bonne qualité pour tous est une urgence, comme le droit à l’éducation, qui devrait être au cœur de la campagne présidentielle et des mobilisations sociales. L’actualité, particulièrement en cette période de froid, nous rappelle que c’est un droit fondamental constamment bafoué. En témoigne les familles expulsées de deux squats de Saint-Denis, il y a plusieurs semaines, dont la situation n’est toujours pas réglée.

10 millions de personnes sont touchées par la crise du logement, selon la fondation Abbé Pierre, et parmi elles 3,6 millions sont pas ou très mal logées.

C’est autant de drames humains que N. Sarkozy n’a absolument pas pris en compte dans son interview télévisé du 29 janvier. Sa politique du logement est une faillite complète. La loi Dalo est en souffrance et ne peut s’appliquer faute de logements en nombre suffisant, les budgets des centres d’hébergement et d’insertion ont été sabrés. Résultat : la flambée des prix qu’il s’agisse des loyers ou des tarifs de l’immobilier et toujours autant de personnes en mal de logement.

Pour le NPA, il est grand temps de prendre des mesures radicales pour faire du logement une priorité sociale : la mise en œuvre de la loi de réquisition des logements vides et l’interdiction des expulsions sans relogement prélable ; la création d’un grand service public du logement car le marché n’a pas de vertus régulatrices comme voudrait nous le faire croire le gouvernement ; la construction d’un million de logements sociaux de toute urgence ; le plafonnement des loyers à 20% du revenu des locataires ; l’application de la loi SRU dans toutes les localités, notamment.

A l’occasion de l’élection présidentielle comme dans les mobilisations, le NPA fera valoir ces exigences.

Le 1er février 2012.

http://www.poutou2012.org/Le-droit-au-logement-pour-tous-c

Photo: princesse J. de Croÿ, Marcel Vervloesem et un sympathisant de l'association 'Werkgroep Morkhoven' qui lutte pendant 14 ans contre la pédo-mafia qui est protégée par le gouvernement belge. La Justice belge voulait enfermer le sympathisant parce qu'il avait participé aux actions du Werkgroep Morkhoven.  Le Werkgroep Morkhoven travaille aussi autour les droits des prisonniers et des patients. Marcel Vervloesem et ses amis étaient expulsés de leur maison après un appel politique dans lequel on demandait même d'enléver le siteweb du groupe d'action de l'Internet.