12/04/2011

Que diriez le Palais Royal de la torture dans nos prisons ?

IMG_0025.JPG

Aujourd'hui, nous étions avec un trentaine de Tchétchènes (dont la femme, les 3 fils, les parents, le frère et la soeur d'Arbi Zarmaev) au Palais Royal à Bruxelles. Et il y avait la même scénario qu'avant les bâtiments du Parlement européen à Bruxelles. Une vingtaine de policiers et quelques policiers en civile qui nous attendaient. Un différence: ils n'étaient pas aussi agressif que le premier fois. On demandait notre autorisation de réunir. Et il y avait à nouveau des discussions (et même des conversations). Les réunions et les actions continueront pour qu'Arbi qui est totalement isolé et déclaré 'fou', sorte la prison de Bruges vivant.

 
 

Les commentaires sont fermés.