12/02/2007

Justice belge: la dignité humaine

 

La dignité humaine

Image Hosted by ImageShack.us

La charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne

Arcticle 1 : Dignité humaine

La dignité humaine est inviolable. Elle doit être respectée et protégée.

'Tuer un homme, c’est aussi lui imposer de vivre dans un milieu où la mafia de la drogue est toute puissante' (Louis Escoyez, ingénieur civil, à propos des prisons belges - La Libre Belgique, 24/05/01). La dignité n’est pas seulement un droit fondamental. Elle constitue la base même des droits fondamentaux. Cette notion était déjà présente dans le Préambule de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Les prisons belges : un déni du droit à la dignité humaine ?

Nombreux sont les témoignages dénonçant les conditions de vie épouvantables des prisonniers en Belgique. La violence physique et morale y est quasi permanente, la drogue et l’abus de médicaments y foisonnent, l’état des cellules et l’hygiène sont souvent déplorables. Les conditions de détention sont parfois à l’origine de graves dépressions, de folie, voire de suicides. Les prisons belges sont par ailleurs surpeuplées, principalement car la justice applique de façon plus restrictive la loi sur la libération conditionnelle. Un point positif : la Commission de la justice de la Chambre est en train de travailler sur un nouveau projet de loi définissant le statut du détenu. Celui-ci y est reconnu en tant que citoyen de droit à part entière, ayant accès à des droits et des obligations déterminées. Le projet de loi prend également en compte les droits des victimes et les intérêts de la société.

Les juges visitent les « cages » du palais de justice de Liège (Le Soir du 08/09/01).

Les conditions dans lesquelles sont maintenus les détenus en attente d’une audience, au palais de justice de Liège, attentent-elles à leur dignité ? Constituent-elles, comme le défend l’Ordre des avocats de Liège, un « traitement inhumain et dégradant, assimilable à une forme de torture ? » (…) « Il y a 34 cellules, 32 d’entre elles mesurent moins d’un mètre carré et pourtant, il n’est pas rare qu’on y enferme deux personnes », s’est étonné un avocat. (…).

Mise en situation

Faites l’expérience suivante. Divisez la classe en carrés d’un mètre, et placez-y deux élèves. Annoncez-leur qu’ils devront rester dans cet espace pendant trois heures, en attendant la fin des cours. Pas besoin d’aller jusqu’au bout de cette expérience pour se rendre compte de la promiscuité dans laquelle sont confinés les prisonniers au Palais de justice de Liège. Recueillez les réactions des élèves et posez-leur la question de savoir si ce traitement respecte la dignité humaine.

Questions

Quelles sont les mesures alternatives à la prison ? La technique du bracelet électronique est-elle utilisée en Belgique ? Quels en sont les résultats ?
Quelles sont les principaux problèmes des prisons belges ?
Cherchez d’autres exemples où la dignité humaine a été bafouée.

Pour en savoir plus

Moins de violence en prison ?, Le Soir, 13/02/01
Chambres intimes à l’ombre, Le Soir, 13/03/01
Cinq détenus évoquent la réalité de nos prisons, Carte Blanche, Le Soir, 23/03/01
Une formation pour éviter la prison, Le Soir, 12/04/01
L’effet Dutroux sur la loi belge, Le Soir, 28/04/01
Le système carcéral bafoue le droit à la santé, Le Soir, 17/05/01
La peine de mort existe encore en Belgique, La Libre Belgique, 24/05/01
Dossier du Vif-L’Express
Prisons : miroir des sociétés, dossier de Libertés, mensuel d’Amnesty, Mars 2001
Un monde sans prisons ?, Albert Jacquard, éd. Point Virgule/Seuil, 1993
Prison, François Bon, éd. Verdier, 1998
Sanctionner sans emprisonner, brochure du Ministère de la Justice, Service d’encadrement des mesures alternatives, Bd. de Waterloo, 115 1000 Bruxelles, tel. 02/542 78 51
Observatoire international des prisons, section belge, 91 Rue de l’Enseignement 1000 Bruxelles, tel. 02/209 62 80
Loft Story : une atteinte à la dignité humaine ?, voir la Carte blanche de Jean-Claude Guyot « Le contrôle de Loft Story : il y a des limites ! », Le Soir, 30/05/01

http://www.amnesty.be/doc/article1655.html/

07:13 Écrit par Jacques dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"Nombreux sont les témoignages dénonçant les conditions de vie épouvantables des prisonniers en Belgique"
Et où sont les témoignages dénonçant les conditions de mort atoces des victimes ?
Et où sont les témoignages des conditions de survie épouvantables des membres de leur famille devant continuer à vivre avec de tels souvenirs ?
Les cellules sont trop petites ? Faites-en de plus grandes avec les salles de récréation, les salles de ping-pong, les salles de télévision, la cantine. Pour autant que je sache, il n'y a pas ces infrastructures de loisir dans les usines, où les travailleurs effectuent leur travail forcé. Les prisonniers ne sont pas obligés, eux, de travailler.

Écrit par : Fernande | 12/02/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.